top of page
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
voisine-medias-sociaux-formation.jpg
L'amie, la voisine, la fille d'à côté

enchantée! moi, c'est marie-pier lemaire.

Si tu te demandes qui se cache derrière cet écran, voici une petite plongée dans mon univers.

 

Tout d'abord, sache que le rôle qui m'illumine le plus est celui de maman. J'ai un petit rayon de soleil nommé Ethan qui éclaire chaque jour de ma vie. C'est lui qui m'a insufflé la confiance pour franchir le pas de l'entrepreneuriat. Face à ses yeux pétillants, le 8 h à 16 h ne semblait plus être le rythme qui me convenait.

la-voisine-medias-sociaux-maman.png
voisine-reseaux-sociaux-medias-formation-gestion-facebook-instagram.png

Tu te demandes sûrement d'où je tiens cette passion pour les réseaux sociaux?

 

Hé bien j'ai navigué pendant une belle décennie (de 2010 à 2020) à affûter mon art de la communication dans le monde municipal. Après mes journées bien remplies, j'ai passé de nombreuses soirées en formation pour maîtriser la gestion des pages Facebook. Tout ça pour être à la hauteur des projets passionnants que je pilotais. J'étais sur un petit nuage avec tout ce que j'avais acquis, mais une petite voix intérieure me murmurait qu'il y avait encore plus à explorer…

L'aventure entrepreneuriale a germé dans le cocon de ma maison centenaire, en plein coeur de la pandémie...

facebook-la-voisine-medias-sociaux-formation.jpg

Pendant 6 mois avant de quitter mon emploi, je m’installais tous les soirs à l'ilot de la cuisine et je travaillais sur mon projet. Au fil des mois, ma  « To do list » diminuait et mon projet se concrétisait.

Le nom de mon entreprise? "La Voisine". Un choix inspiré par une conversation avec mon amie Marie-Ève Drolette. Il reflète tellement qui je suis : authentique, engagée et empreinte de mes racines villageoises. 

La voisine parle de cette proximité, de cette main tendue qui fait la beauté des villages.

En y repensant un peu plus tard, j'ai compris que La Voisine était plutôt née durant mon enfance, au moment où le mot « entraide » a pris tout son sens dans ma tête de gamine. 

L'image est toujours aussi vive dans mon esprit : cette journée glaciale du 30 janvier, le mercure affichant -30 degrés, où je suis rentrée de l'école pour découvrir notre maison réduite en cendres. À seulement 7 ans, le monde que je connaissais s'était effondré, incarné par le regard perdu de mon père. Tout ce qui restait de notre maison était un souvenir, une ombre de ce qui avait été.

La_voisine_reseaux_medias_sociaux_formation_ligne.jpg

Mais dans ce moment d'épreuve, la vraie essence de la vie villageoise s'est dévoilée à moi. Avec une générosité sans bornes, le village nous a ouvert ses bras. L'ancienne école est devenue notre refuge, et le maire, tel un chef d'orchestre, a coordonné les corvées des habitants. À la Visitation-de-Yamaska, en 1993, malgré notre statut de nouveaux arrivants, les hommes sont venus, outils à la main, aider mon père à rebâtir notre maison.  Ce geste si naturel et chaleureux m'a marquée pour la vie.

formation-medias-sociaux-facebook-instagram-la-voisine.jpg

la voisine : la fille d'à côté à qui tu demandes de l'aide
en cas de pépin

Puis, à 15 ans, un autre moment marquant : un voyage humanitaire au Nicaragua. Là-bas, j'ai été touchée par une générosité sans bornes, qui m'a à nouveau rappelé la puissance de l'entraide.

Cette incursion de 3 semaines au Nicaragua a allumé en moi une étincelle. 🕯 En discutant de la révolution sandiniste avec les Nicaraguayens, je me suis rendu compte à quel point il était important de comprendre l'histoire d'un pays pour bien saisir ce qui se passe aujourd'hui.

 

Tellement inspirée que je me suis lancée dans des études en Histoire à l'université, jusqu’à faire une session en France où j'ai vite compris que les Français étaient bien plus connaisseurs de leur histoire que nous, Québécois. C'était un choc! Mais ça m'a motivé à en apprendre encore plus. 

gestionnaire-medias-sociaux-animation-page-facebook-la-voisine.jpg

Chaque petit truc que j'ai appris à l'université - que ce soit l’esprit de synthèse, l'analyse critique ou même la recherche - je le mets en pratique quand je crée du contenu pour les réseaux sociaux. Si tu m'avais dit à l'époque que mes habiletés apprises sur les bancs de l'école me donneraient un coup de pouce en affaires bien des années plus tard, je t'aurais sûrement regardé avec des yeux étonnés! La vie est pleine de surprises! 

voisine-reseaux-facebook-sociaux-instagram-animation-page.png

On parle de moi dans les médias 

Maintenant, tout ça, c’est du concret! Je travaille pour La Voisine, cette fille d’à côté à qui tu demandes de l’aide en cas de pépin. Cette maison jaune où tu vas cogner quand tu as besoin d’aide. 

« Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie. » – Confucius.

 

Voilà maintenant comment je me sens chaque matin : un sourire aux lèvres, une motivation explosive et l’envie de faire briller les entreprises sur le Web.

Hebdo-mekinac.jpg
bottom of page